mercredi 18 juin 2014

Journée ordinaire




4 commentaires:

  1. Aaaaah ça, c'est un classique, sauf chez les fous de dessins (aujourd'hui, souvent : ceux qui bossent dans la BD ou l'anim).

    RépondreSupprimer
  2. Procrastiner c'est le mal, mais je connais ce terrible enfer également (avec l'écriture). Je compatis, souffrance douloureuse toussa, mais je pense que si le boulot est usant ça doit pas aider en rentrant pour s'y mettre, ne serais-ce qu'une petite heure. ( Perso, j'ai arrêter de dessiner tout court -__-')

    RépondreSupprimer
  3. oh non quel dommage Keir ! Oui c'est pas toujours facile de s'organiser surtout quand on travaille... mais au final on le fait parce qu'on aime ça :) Pour moi cette BD parle aussi du blocage, de la façon dont on peut s'empêcher soi-même de faire quelque chose qui nous tient à coeur par peur et par perfectionnisme (le pire obstacle !!)... plus on considère ça comme un amusement (et non comme un travail et une contrainte), et mieux on y arrive !

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés, ils n'apparaîtront sur le blog qu'après validation.