lundi 23 février 2015

C'était mieux avant













9 commentaires:

  1. Je suis ton blog depuis un moment et bon sang que ça fait du bien de voir des dessins sur ses pensées !

    Je n'en avais pas vraiment pris conscience mais oui, c'est tellement épuisant le constant "bon tu fais rien de tes journées là avec tes petits dessins, c'est très mignon mais redescend sur terre un peu t'es plus une enfant. Par contre tu dessines quand même vachement bien et ça tombe bien j'voudrai me faire faire un tatouage et..."

    Moi et mon non-boulot (et donc mes jamais-vacances) te remercions. Mille fois !

    RépondreSupprimer
  2. Comme toujours, tes BDs sont rafraîchissantes et me donnent le sourire !
    Celle-ci est géniale et me touche beaucoup, étant au chômage et hésitant à me lancer seule que ce soit en écriture ou en couture.
    Merci beaucoup de ce blog, plus ça va, plus je l'adore ! Rien que voir le mail qui annonce ta BD, j'en souris déjà, c'est dire !

    RépondreSupprimer
  3. Comme je me reconnais trop la dedans ! La culpabilité, le "t'es en vacances", "t'as fait des démarches", "mais tu te lèves à l'heure que tu veux t'es tranquille".
    Merci pour cet article !!

    RépondreSupprimer
  4. Bravo pour ton blog et tes jolis dessins!
    Et merci de mettre des mots sur ce que ressentent tellement de gens "à contre courant".

    Au final le plus dur quand on bosse chez soi, c'est surtout les autres!

    RépondreSupprimer
  5. Vive les petits dessins qui illuminent la journée ! Et bon travail Julie ! :D
    ♥♥♥♥♥

    RépondreSupprimer
  6. Excellent... en télétravail depuis 1997, je ne compte plus ce genre de réfléxion ;)

    RépondreSupprimer
  7. J'adore... Et puis je m'y retrouve complètement :)
    Génial ton dessin, bravo!

    RépondreSupprimer
  8. Excellent ce paresseux! :)
    Oui, ces réflexions ressemblent plutôt bien à ce que je reçois moi-même. (Free-lance dans l'édition) Personne ne veut comprendre le problème quand j'explique que l'experte devrait s'être manifester depuis plusieurs mois, ou quand j'explique que j'ai une dead-line. ("Une dead-line, mais je pensais que tu travaillais à ton compte?!") et surtout, quand il m'arrive de me plaindre qu'il arrive à Compagnon chéri de ne plus s'occuper de rien à la maison parce qu'il a trop de travail, on me répond "T'exagère quand même, le pauvre, il travaille!" (Entendre le "LUI" implicite. Ben oui, c'est vrai, moi, je me tourne les pouces.)
    Non mais imaginez, je suis payée à écrire et à lire, j'ai le travail le plus easy du monde! :D

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés, ils n'apparaîtront sur le blog qu'après validation.